01

Un secteur essentiel pour l’ensemble des industries

Dès la fin du XVIIIe siècle, la valorisation géologique de la France a contribué significativement à son développement industriel et économique.

Aujourd’hui, les minéraux pour l’industrie (comprenant andalousite, mica, silice, carbonates de calcium, feldspath, silice, kaolin, meta kaolin, argiles kaoliniques, talc, diatomite, les pierres à chaux, les calcaires et marnes pour ciment, le gypse, les argiles pour terre cuite) représentent en 2015 :

·  une production de 51M de tonnes
·  500 carrières
·  0,01% de la surface du territoire
·  un chiffre d’affaires de 5,4 milliards d’euros
·  17 000 emplois directs

Mais ces chiffres cachent une autre réalité : un grand nombre de secteurs industriels dépendent en effet de sa production, par exemple :

· l’industrie verrière : 4 milliards de CA et 20 000 emplois
· l’industrie céramique : 1 milliard de CA, 7000 emplois
· la fonderie : 7 milliards de CA et 41 000 emplois etc.
. etc...

Sur le plan européen, les minéraux industriels sont au cœur de l’industrie[1] avec 42 500 emplois directs et 30 millions d’emplois indirects.

[1] Source ADEME

02

Un levier de développement pérenne des territoires

Les territoires bénéficient de cette activité : l’implantation d’usines sur plusieurs décennies entraîne la création pérenne d’emplois directs et indirects. Carrières et usines assurent des retombées économiques locales par l’emploi, le maintien d’activités en zones rurales et des retombées fiscales directes et indirectes.

Enfin, les industriels des minéraux, en tant que propriétaires et utilisateurs du sol et du sous-sol, contribuent activement à l’aménagement et la valorisation des territoires. D’une part avec la création d’espaces de vie pour la communauté ; d’autre part grâce à des actions conjointe avec les écoles et structures locales (associations, conservatoires…) pour la valorisation du patrimoine naturel, industriel, architectural ou culturel.

03

Un large éventail de métiers et d’expertises

En France, l’industrie des minéraux a développé au fil des siècles un savoir-faire précieux, qui continue de se développer et de rayonner dans le monde entier. Aujourd’hui, les métiers liés au domaine des minéraux industriels sont aussi riches et diversifiés que techniques et durables.

Aux fonctions traditionnellement rencontrées dans les industries (production, expédition, maintenance, qualité, etc) s’ajoutent celles qui sont propres à l’extraction en carrières. Les sites industriels intègrent également toutes les fonctions supports de la production des minéraux .

Enfin, le secteur pérennise des expertises de pointe et développe sans cesse des pratiques et technologies innovantes : la technicité des produits et la question environnementale font en effet de la R&D et de la préservation de l’environnement des postes particulièrement importants.

Cette diversité peut séduire toutes sortes de profils, du CAP au bac + 5, pour des métiers qui ont pour point commun de s’exercer sur le terrain, en milieu rural, dans des entreprises de taille familiale ou des grands groupes.

Ressources
Fermer

Ressources


La MI-F vous met à disposition des brochures, guides, et vidéos consultables en ligne.